Pour certains, un territoire, c'est quelque chose que l'on revendique, ce n'est pas un endroit il fait bon vivre. Pour Tim Ingold comme pour Michel de Certeau, « territoire » est un mot de colon. Apparu en français au XIIIe siècle, le terme vient du latin territorium, dérivé de terra « terre ». Jusqu'à une date récente, il était surtout utilisé dans un sens politique et administratif, impliquant la domination et la gestion dune portion du substrat terrestre par une collectivité ou un État.

Les terra incognita appellent à l'exploration, à la prise de risque, à l'abandon des certitudes. Mais une fois « découverts », ces territoires sont âprement disputés. On dresse des cartes, trace des frontières dans l'espoir d'en venir à bout. A contrario, le territoire peut avoir le sens d'un « espace transformé par le travail humain », un espace de vie. La Galerie Michel Journiac serait-il de ces espaces-là ? Nous allons tenter l'expérience. L'exposition « Territoires » sera l'occasion d'amorcer un dialogue entre participants de plusieurs cultures et champs disciplinaires, qui interrogeront la notion de territoire à travers une série de rendez-vous, workshops, et performances. Les visiteurs sont invités à se joindre à nous pour arpenter ensemble ces territoires que nous nous proposons d'« habiter ».

voir le site


bio - projects - publications - index

Territoires/

Territories